Découvrez pourquoi le coeur de Frédéric Chopin est à Varsovie

Découvrez pourquoi le coeur de Frédéric Chopin est à Varsovie

Le corps à Paris, le coeur à Varsovie: Frédéric Chopin est-il mort deux fois ?

Frédéric Chopin a passé plus de la moitié de sa vie en France. Né à Zelazowa Wola, village à l’ouest de Varsovie, le musicien est issu du côté de son père d’une famille lorraine. Souvent, le musicien affirme que son coeur reste attaché à la Pologne, d’où était originaire sa mère. Lorsqu’il tombe malade, le compositeur des célèbres « polonaises » demande qu’à sa mort, on transporte son coeur dans son pays natal. Le lendemain de son décès, Ludwika, sa sœur, ramène à Varsovie le précieux coeur du compositeur, introduit dans une carafe remplie d’un liquide de conservation. Son dernier concert à Paris remontait au 16 février 1848.

Frédéric Chopin avait une santé fragile

Pour George Sand, il est « mon petit souffreteux » tant sa santé était fragile. Le samedi 14 octobre 1849, Chopin se trouve dans son appartement du 12 de la place Vendôme à Paris. Le compositeur a de longs accès de toux épuisants. Son état de santé se dégrade. Il est à bout de forces. Le lendemain, la comtesse Potocka se rend à son chevet, dans le plus grand recueillement. Entourée des amis du malade autour de son piano, elle chante quelques airs, ponctués par les râles du mourant.

Le lundi 16 octobre, le compositeur romantique perd connaissance. Malgré tout, il trouve encore la force de faire ses adieux à ses amis qui se pressent autour de lui. Il leur demande de continuer à faire de la musique, et dit un petit mot à chacun.

« Mon coeur reste attaché à la Pologne »
déclare le compositeur

Ses amis prient toute la nuit. Le mardi 17 Octobre 1849 à l’aube, le Frédéric Chopin s’éteint. Il n’a que de 39 ans. George Sand, avec qui il a entretenu une liaison tourmentée, n’est pas présente.

Pourquoi le coeur de Frédéric Chopin se trouve-t-il à Varsovie ?

Après une cérémonie à l’église de La Madeleine, à Paris, aux sons de sa célèbre Marche Funèbre, on interprète le Requiem de Wolfgang Amadeus Mozart, comme il le souhaitait. Il est dans un premier temps provisoirement inhumé dans un simple caveau du cimetière du Père-Lachaise. On y disperse de la terre de Pologne, que le pianiste conservait avec lui. Ses élèves et sa sœur lancent une souscription afin de faire construire un monument funéraire définitif. Celui-ci est inauguré à l’occasion du premier anniversaire de la mort du compositeur.

Le tombeau, en pierre de forme rectangulaire surmonté d’une statue en marbre, « La Musique en pleurs », représente Euterpe, muse de la musique. La face antérieure comporte un médaillon représentant Chopin de profil, d’après un moulage réalisé juste après sa mort.

Le coeur de Frédéric Chopin se trouve dans un flacon dans la cathédrale Sainte-croix de Varsovie

Respectant la dernière volonté du compositeur, on prélève son coeur, peu après sa mort, afin de le transporter en Pologne. En janvier 1850, Ludwika, la sœur du défunt, se rend à Varsovie. Avec elle, le précieux organe de son frère, préservé dans un flacon de cristal rempli d’un liquide de conservation (très probablement du cognac).
En 1878, le cœur de Chopin est transféré dans la nef de l’église baroque Sainte-Croix de Varsovie, scellé dans un cénotaphe encastré dans un pilier de l’église.

cénotaphe contenant le coeur de Chopin dans la cathédrale de Varsovie
Cénotaphe contenant le coeur de Chopin dans la cathédrale Sainte-croix de Varsovie
Examen du coeur de Chopin avec des techniques modernes

Presque deux siècles après la mort du génial compositeur, le monument protégeant le coeur de Frédéric Chopin est toujours visible à Varsovie. Mais le précieux organe est la cible de convoitise de nombreux chercheurs. Ils pensent pouvoir découvrir, par son observation, les causes de la mort du compositeur et par ailleurs ami du peintre Delacroix. Une équipe de chercheurs polonais a été autorisée à examiner le flacon de cristal rempli du liquide de conservation. Michael Witt, de l’Académie polonaise des sciences, a confirmé ne pas avoir ouvert le flacon de cristal. Après de minutieuses observations, il a déclaré « Nous pouvons ainsi affirmer avec une forte probabilité que Frédéric Chopin souffrait de la tuberculose et qu’il est très certainement décédé des suites d’une péricardite, complication rare de la maladie ».

Principales oeuvres du compositeur:

  • les 21 Nocturnes pour piano, dont trois posthumes ;
  • le cycle des 24 Préludes pour piano ;
  • les 69 Mazurkas pour piano dont 58 publiées ;
  • les 17 Valses ;
  • les quatre Ballades pour piano ;
  • les deuxième et troisième sonates ;
  • les Polonaises ;
  • les 4 Impromptus de Chopin ;
  • les 4 Scherzos ;
  • les deux concertos pour piano et orchestre en mi mineur et fa mineur.
  • les célèbres Etudes (‘l’Opus 10, dédié « à son ami Franz Liszt » et le deuxième, l’opus 25, dédié « à Madame la Comtesse d’Agoult »)
  • La valse en ré bémol Majeur opus 64 nº 1 fut dédiée à l’une de ses élèves et amie intime la comtesse Delphine Potocka.  Cette valse est parfois nommée «Valse du petit chien» car Chopin l’aurait composé en regardant un chien un chien tourner sur lui même pour tenter d’attraper sa queue

Tableau: Frédéric Chopin joue ses œuvres devant la famille aristocratique polonaise Radziwiłs en 1829.Peintre: Henryk Siemiradzki;

Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Share

Written by:

Rédacteur Web et SEO, spécialiste des recherches documentaires. Toujours à l'affût de l'information qui fera dire "tiens, je ne le savais pas" !
View All Posts
Follow Me :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.